lundi 25 juin 2012

Un exemple pour le ministre de la «sécurité publique»

S'il y a bien une chose que cette grève nous ait apprise, c'est la valeur que nous accordons à nos yeux. Aussi, chers lecteurs et chères lectrices, j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai désarmé le graphisme de mon blogue. Maintenant, essayons donc de faire la même chose avec les flics.

Vous n'aurez plus à craindre pour votre corps en visitant mes mots, mais vous comprendrez que je ne puisse garantir la sûreté de votre esprit, ayant moi-même perdu le mien il y a bien longtemps lorsque je suis tombé amoureux.

1 commentaire:

  1. Je pense que ces nouveaux tons de gris foncé vont en effet calmer les esprits un peu.

    :P

    RépondreSupprimer