dimanche 19 août 2012

Du temps qu'il nous reste (et de celui qu'on gaspille)


(www.levraichangement.com -- Une initiative de l'organisation québécoise plateformiste Union communiste libertaire qui, malgré ses défauts, a le mérite de condamner l'électoralisme, contrairement à sa consœur française Alternative libertaire.)




Je ne sais pas comment vous faites.
Je suis à l'autre bout du continent et déjà la campagne électorale me tombe sur les nerfs. Bon, faut dire que je n'ai pas comme vous la possibilité de me défouler sur leurs maudites pancartes. À voir aller Québec Solidaire parler de rallier les votes des grévistes étudiant-es et de représenter la jeunesse contestataire, je me dis parfois que c'est la raison pour laquelle il nous fournit du matériel gratos (je dirais bien sur un plateau si ce n'était en réalité sur un poteau) à bricoler pour leur donner enfin une utilité : tu les revires à l'envers (tu prends soin de mettre du ruban adhésif noir sur les faces et le logo qu'il y a sur l'autre côté) puis tu écris de la poésie. C'est beau la poésie. Ça se grave aussi sur les murs. Tu peux même la créer dans la langue que tu veux : I'm an anarchist ! Wherefore I will not rule and also ruled I will not be!; Unter den Talaren, der Muff von Tausend Jahren (parlant, un exemple comme ça, des juges); Si no hay justicia para el pueblo, que no haya paz para el gobierno; batsi, gourounia, dolofoni !

Parce que nos luttes n'ont pas de frontières: elles sont apatrides, magnifiques et libres; elles résonnent à l'unisson de millions de voix aux accents différents. Elles ne naissent, ne (se) vivent ni ne meurent par les urnes. Les contemplateurs de sondages ne nous parleront jamais de ce que nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à réaliser, soit que l'élection – celle-ci ou une autre, d'ailleurs – se décline comme étant une diversion chez les militant-es et sympathisant-es, qui promettent la lune pour tel ou tel parti qui ne représentent tous au final qu'un même choix : celui du parlement. On nous vend divers sièges d'une même salle. Tandis que la grève s'est élargi pour prendre les contours de ce qui pourrait très bien devenir un contre-pouvoir lorsqu'elle a débordé des assemblées strictement étudiante pour s'étendre comme le feu d'un cocktail molotov jusque dans les villes et les quartiers de la métropole. Et quel succès représente cette diversion ! On nous a le plus sérieusement du monde sommé d'arrêter la grève et d'investir les urnes, alors qu'auparavant nous discutions d'actions directes et d'assemblées délibératives. La réalité est tangible, implacable : c'est l'itinérant-e qui continuera à l'être; le ou la manifestante qui se fera roué-e de coups par les flics, voire pire; le travailleur ou la travailleuse qui se fera exploiter par son boss; le village qui se fera raser en Afrique par nos compagnies minières; l'enfant dont on usera la vie à manufacturer une bébelle techno à l'autre bout du monde; l'autoroute qui sera construite dans une ville qui restera bâtie sur des terres volées aux autochtones par la force de la tromperie, des armes et du génocide. Et tout ça peu importe le parti.

Je ne vote pas, vous l'aurez compris. On peut bien me matraquer de slogans électoraux, de « Debout » à « Donnez-vous le pouvoir », mais moi au moins mon pouvoir, je ne l'abdique pour quiconque – et bien peu d'entre nous étions assis-es ces derniers mois (et avant), au contraire d'un Amir Kadhir par exemple qui nous présente la panacée de la lutte à s'écouter parler dans une pièce à l'écho mortifère. Nous sommes ingouvernables, comme disait cette jolie bannière sous un déluge de gaz lacrymogène, percée qu'elle était de toutes ces balles reçues lorsqu'elle affirmait dans la rue son existence. Nos vies sont comme cette bannière.

Et pourtant...

Moi qui voulait vous éviter l'enclume électoral; vous offrir un espace de liberté pendant que d'autres offrent aux partis un temps de cerveau disponible, comme le ferait un PDG de télé pour Coke[1], voilà que je vous en parle aussi. La quintessence de l'aliénation. Voici ce que ça fait ces pitreries: même lorsque l'on considère ce tintamarre médiatico-politicard comme relevant de la plus grotesque prestation du plus absurde théâtre (je m'excuse au passage pour l'insulte à l'art), on est prit par une logique perverse à devoir en parler ne serait-ce que pour s'y opposer. J'aurais peut-être dû suivre mon idée première et vous parler de chats. C'est beau les chats. Presque autant que la poésie. Je m'imagine leurs querelles de fond de ruelle d'Hochelaga – qui nous rappellent étrangement ce qui pourrait être les cris d'agonie d'un bambin mutant – comme étant Claude Gauvreau récitant une œuvre. Ou serait-ce plutôt laid comme un débat des chefs ? Allez savoir.

Qu'avez-vous de mieux à faire que voter ? Ce que vous pourrez faire pendant les cinq prochaines années : l'amour.
Ou tiens, flatter un chat.


[1]   Voir le cas de Patrick Le Lay en France

vendredi 3 août 2012

La semaine contre les prisons

(English below)

Histoire de la journée de justice pour les prisonnières
http://contrelesprisons.blogspot.ca/p/histoire-de-la-journee-de-justice-pour.html

Pourquoi une semaine contre les prisons?
http://contrelesprisons.blogspot.ca/p/pourquoi-une-semaine-contre-les-prisons.html

-------------------------------------------------------
*CALENDRIER DES ÉVÈNEMENTS DU 7 AU 12 AOÛT, 2012*


*mardi 7 août*
Projection du film et discussions sur les filles et les femmes en prison
Centre 2110, 1500 de Maisonneuve Ouest, Suite 404
19h30-21h30
facebook: https://www.facebook.com/events/165374010263786/

Projection du film ''Stranger Inside (2001)'' (sous-titres en français) et du documentaire ''Unlocking the Gates (2012)'', suivie d'un discussion animée par le collectif *Life after Life, *un groupe d'action du centre 2110 engagé à la désincarcération et décriminalisation des filles, des femmes, et des personnes transgenres. Le premier film porte sur les femmes queer et ''of colour'' qui sont incarcerées dans une prison aux États-Unis, et le documentaire s'intéresse aux luttes des femmes autochtones et au principe des portes tournantes dans les prisons du Canada. Les deux font partis des projections de films annuel du Centre 2110 ''Nuit d'Été'' .
Il y aura de la traduction chuchotée vers le français durant la discussion.

*mercredi 8 août*
Lancement du recueil de poèmes : Dedans / Dehors : Célébrons la vie et le travail de Marilyn Buck
Casa del popolo, 4873 boulevard St-Laurent 
18h à 20h
facebook: https://www.facebook.com/events/394752210574434/
en anglais
Marilyn Buck était anti-impérialiste, féministe, une artiste et une révolutionnaire, qui a passé près de la moitié de sa vie en prison pour avoir participé aux mouvements révolutionnaires armés aux États Unis. Elle a, entre autre, été condamnée pour avoir aider Assata Shakur, du Black Panther Party et du Black Liberation Army à s'évader. Elle a développé un cancer de l'utérus pendant sa détention elle a été libéré le 15 juillet 2110 et décéda le 3 août suivant.
Nous vous invitons à une célébration de la vie de Marilyn et au lancement e son livre *Inside/Out* une collection de ses poèmes publiée récemment. Ce sera l'occasion d'une lecture de ses poèmes par des activistes montréalaises, il sera question de sa vie, des prisonnierÈREs politiques et de résistance.

*vendredi 10 août*
Vigile, témoignages, documentaire sonore et commémoration à la mémoire des personnes décédées en détention. 
1701 rue Parthenais, devant les bureaux du Coroner 
14h à 16h
Chaque année des gens décèdent en prison, assassinés par un système qui leur refuse des soins de bases, les maintien dans des situation abusive, les soumets à la violence, un système pensé pour les dépossédée de leur humanité. Le 10 août est une journée de commémoration à la mémoire de celles et ceux qui sont décédéEs derrière les murs, et de revendications pour mettre fin au système carcérale. Joignez-vous à nous pour une vigile devant le bureau du Coroner dont le rôle est de masquer les causes des morts en prison.

*vendredi 10 août*
Conférence de Kim Pate :Comprendre les changements au système carceral
17h à 19h
Café Touski, 2361 rue Ontario Est (métro Frontenac)
en anglais avec traduction chuchotée vers le français
Kim Pate est criminologue. Elle travaille depuis plus de 30 ans auprès de femmes incarcérées et s'intéresse notamment beaucoup à la situation spécifique des femmes des Premières Nations. Nous lui avons demandé de faire une présentation des politiques que le gouvernement Harper est en train d'instaurer et qui ont une incidence sur le système carcéral en portant un regard particulier sur la manière dont celles-ci affectent les femmes. Nous voulons ainsi nous outiller pour mieux résister et riposter.

*vendredi 10 août*
*Dans le cadre des soirée de la Maison Norman Bethune
1918 rue Frontenac
19h00
en français
Dans le cadre de la semaine contre les prisons, la Maison Norman Bethune présente trois courts exposés visant à explorer certaines des questions soulevées par la réalité des prisons dans la société capitaliste actuelle. Les présentations seront suivies d'une discussion sur les thèmes abordés: Le rôle des prisons dans la société capitaliste; La prison comme lieu d'organisation politique; et La situation des femmes en milieu carcéral.

*samedi 11 août*
Solidarité dans une culture de la criminalisation: La justice transformatrice dans la communauté
2110 Centre for Gender Advocacy (1500 de Maisonneuve Ouest, Suite #404)
13h à 17h
facebook: https://www.facebook.com/events/364754366931379/
Une introduction à la justice transformatrice, suivie par une discussion guidée sur comment répondre aux scénarios hypothétiques sans se tourner vers la police, ainsi qu'une séance de réponse créative.


*dimanche 12 août *
Festival de Rue - Liberté pour touTEs les prisonnierÈREs politiques.
13h à 18h
Square Phillips, coin St Catherine et Union, Metro McGill
Joignez vous à nous pour une après-midi de bouffe, theatre, et musique en solidarité avec les luttes des prisonniers et prisonniès politiques autour du monde!



Pour les informations complètes surveiller: http://contrelesprisons.blogspot.ca/
Facebook: https://www.facebook.com/events/260168030761950/
ou par courriel: montrealcontreprisons@gmail.com
AFFICHES/TRACTS: http://contrelesprisons.blogspot.ca/2012/07/affiches-tracts-posters-fliers.html

-------------------------------------------------------
The History of Prisoners' Justice Day
http://contrelesprisons.blogspot.ca/p/prisoners-justice-day.html

Why A Week Against Prisons?
http://contrelesprisons.blogspot.ca/p/why-week-against-prisons.html

*CALENDAR OF EVENTS, AUGUST 7-12, 2012*

*Tuesday, August 7*
Film Screening and Facilitated Discussion about Girls and Women in Prison
2110 Centre for Gender Advocacy (1500 de Maisonneuve Ouest, Suite #404)
7:30 p.m. - 9:30 p.m.
https://www.facebook.com/events/165374010263786/

Film Screening of award-winning film "Stranger Inside (2001)" (w/French subtitles) and documentary "Unlocking the Gates (2012)" followed by a facilitated discussion led by the Life After Life Collective; a 2110 action group dedicated to the de-carceration and de-criminalization of girls, women and transgendered people. The first film is about incarcerated queer women of colour in a US prison while the documentary focuses on Aboriginal women's struggle with the revolving door in Canada. Both are presented as part of the 2110 Centre's annual "Summer Night" Film Screenings. French whisper translation will be available during the discussion.


Wednesday August 8th
Inside/Out: Celebrating the Life and Work of Marilyn Buck
Casa del popolo, 4873 boul. St-Laurent
6-8pm
facebook: https://www.facebook.com/events/394752210574434/
in english
Marilyn Buck was an anti-imperialist, a feminist, an artist and a revolutionary, who spent almost half of her life in prison as a result of her participation in revolutionary armed movements in the united states. Amongst other things, she was convicted of helping to break Assata Shakur out of prison. While incarcerated she developed uterine cancer; she was released on July 15, 2010, and died a couple of weeks later, on August 3. Join us now for a celebration of Marilyn's life, and a book launch for Inside/Out, a recently published collection of her poems, with readings by local Montreal activists, and brief talks about Marilyn, about political prisoners, and resistance.


Friday August 10th
Vigil, Testimonies, Audio Documentaries, and Commemoration in memory of those who died in custody
1701 Parthenais street, outside the Coroner's office
2pm-4pm
Every year people die in prison, murdered by a system that refuses them adequate care, puts them in situations of abuse, subjects them to violence, is designed to rob them of their humanity. August 10 is a day in which we remember those who have died on the inside, and demand an end to the travesty that is the prison system. Join us for a vigil in front of the offices of the coroner, whose job it is to cover up deaths on the inside.


*Friday August 10th*
Presentation by Kim Pate
Café Touski, 2361 rue Ontario Est (metro Frontenac)
5pm-7pm
in english with whisper translation into french
Kim Pate is a criminologist. She has more than 30 years experience working with incarcerated women, and is particularly interested in the conditions of First Nations women. We have asked her to give a presentation about how the policies being put in place by the Harper government will impact the prison system, and especially how they will impact women. We want to better prepare ourselves to resist and fight back.


*Friday August 10th*
Presentations about the prison system at the Maison Norman Bethune
1918 rue Frontenac
7pm
in french
As part of the Week Against Prisons, the Maison Norman Bethune is giving three short presentations which explore certain questions raised by the reality of prisons in contemporary capitalist society: the role of prisons in capitalist society; prison as a site of political organizing; and the situation of women in prison.


*Saturday August 11th*
Solidarity in a Culture of Criminalization: Transformative Justice in the Community
2110 Centre for Gender Advocacy (1500 de Maisonneuve Ouest, Suite #404)
1pm-5pm
facebook: https://www.facebook.com/events/364754366931379/

Transformative Justice 101, followed with facilitated discussion on how to respond to several challenging hypothetical scenarios without turning to the police and a creative response session.


For more updates and more information, check out: http://contrelesprisons.blogspot.ca/
Facebook: https://www.facebook.com/events/260168030761950/
or email: montrealcontreprisons@gmail.com/
POSTERS/FLIERS: http://contrelesprisons.blogspot.ca/2012/07/affiches-tracts-posters-fliers.html